Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

◄ Ma Présentation ►

  • : Le blog de Swato
  • Le blog de Swato
  • : Salut tout le monde ! Ici, je parle des films que j'ai vu et des livres que j'ai lu. Je suis plutôt dans le genre fantasy et fantastique.JE SPOILE DANS TOUT MES ARTICLES, ALORS ATTENTION ! Bienvenue sinon ^^
  • Contact

◄ ♥ Catégorie ♥ ►

12 août 2017 6 12 /08 /août /2017 21:26

 

Résumé: Liv (ne l'appelez pas Olivia, il déteste ça) sait depuis toujours qu'il est un garçon et non une fille, mais le règlement très strict de son collège en matière d'uniforme lui interdit de porter un pantalon. Il lui faudra donc porter des jupes. Commence alors l'Opération Pantalon. La seule manière pour Liv d'obtenir ce qu'il veut, c'est de mener la bataille lui-même. Et il ne compte pas seulement changer les règles : il veut changer sa vie, un combat loin d'être gagné d'avance !

 

 

 

L'UNIFORME, OUI ! LA JUPE, NON ! LIBERTE, EGALITE, PANTALON !

 

 

 

Attention ! Risque de spoils !

 

J'étais entrain de faire des courses à Cultura quand ce bouquin s'est imposé à moi, il s'est jeté dans mon panier, je le jure ! Bon, pour être honnête, j'avais le souvenir d'avoir entendu Mari en parler en termes élogieux, donc par curiosité, j'ai retourné le livre et quand j'ai vu de quoi ça parlait, j'ai sauté sur l'occasion.

 

Et donc je n'ai pas résisté et je l'ai lu dès que j'avais un moment à moi (le jour même).

 

Et boy ! Mon dieu, c'était un véritable délice, ce bouquin est vraiment, VRAIMENT magnifique.

On aborde le thème de la transidendité, de l'homosexualité et la différence.

 

J'ai tout de suite accroché avec Liv qui est un personnage hyper attachant, bon, juste et certaines parties de son histoire ont trouvé écho. De mon temps (un billet d'une livre dans le pot à mémère), on avait aussi des harceleurs et autres gentillesses.

 

L'amitié qu'il partage avec Jacob est un courant d'air frais dans toute l'histoire, c'est une relation pure, avec beaucoup de complicité et d'amour, j'ai gagatisé à chaque moments où on les trouvait ensemble dans le bouquin.

 

Le personnage de Jacob en lui-même est PARFAIT, c'est un petit bonhomme qui ne conçoit pas qu'on puisse se montrer méchant gratuitement, qui ne comprend pas pourquoi on voudrait se faire du mal les uns les autres. L'intrigue qui le concerne est bien menée aussi, on sent qu'il cache quelque chose mais on ne sait pas vraiment quoi (même si on se rend compte à certain moment qu'il a mal, qu'il souffre) et la révelation a fait effet bombe sur moi (je suis pas mal aveugle aussi, j'avoue)

 

 

 

 

 

J'ai kiffé les mamans de Liv, Enzo m'a fait rigolé et il est top lui aussi, les potes de Jacob sont super, Jade est détestable au possible, Maisie mérite des baffes et c'est bien fait pour elle...

 

Et voilà quoi, j'en parlais avec Mari, et quand on termine ce bouquin, on est tout tranquille, on est bien. C'est un livre qui fait du bien !

 

Lisez-le donc :)

 

 

 

Extraits:

 

La jupe n'était pas vraiment un problème pour moi. Non, le problème, c'était le mot "filles". Voilà le truc: J'ai peut-être l'apparence d'une fille, mais à l'intérieur, je suis un garçon.

 

Et le cas échéant, je ferais mon possible pour imaginer que c'était en fait un kilt et que j'étais un guerrier écossais intrépide prêt à décapiter quiconque oserait se moquer de lui.

 

- Je ne cherche pas à dire des sottises. Vous affirmez que vous n'aimeriez pas porter une jupe, alors pourquoi moi j'y suis obligé ?

 

Mais admettons que les garçons soient obligés de porter une jupe tous les jours ? Et qu'ils doivent supporter les reflexions sexistes des filles à propos de leurs jambes ou de leurs fesses ? Ca ne leur plairait pas trop, si  ? Pas du tout même. Et pourtant, les filles enduraient ça à tout bout de champ [...] Je n'étais pas le seul à souffrir du règlement vestimentaire. On en était tous victimes.

 

Soudain, tout prit sens. Je me mis debout.

- Mais nous n'avons aucune raison d'avoir honte, ni l'un ni l'autre. Pourquoi devrait-on cacher qui nous sommes ? On est des personnes géniales !

 

- Les autres me traiteront peut-être de balance, mais tu sais quoi ? Je me fiche de ce que pensent les autres. Je m'en suis toujours fiché.

 

- Tu es prêt pour notre prochaine aventure ? (Je ne l'ai même pas entendu entrer. Il est furtif, mon acolyte.) Alors, quelle est notre prochaine mission, chef ?

 

 

Repost 0
15 juillet 2017 6 15 /07 /juillet /2017 19:10

 

Résumé: Sur le mur d'une salle de banque est découvert un étrange symbole peint en pleine nuit. Sherlock devine rapidement que ce message a été inscrit à l'intention d'un des employés nommé Van Coon. Mais celui-ci est retrouvé mort dans son appartement...

 

 

 

LE BANQUIER AVEUGLE

 

 

 

 

Attentions aux spoils !

 

Le banquier aveugle n'est pas mon épisode préféré de la série mais je me suis surprise à lire avec avidité ce tome 2.

 

On ne s'éloigne pas de l'oeuvre de Steven Moffat et de Mark Gatiss mais les dessins sont tellement originaux qu'on se laisse embringuer sans se poser de question et qu'on a du mal à s'en décrocher.

 

Seul bémol, j'ai trouvé qu'il y avait un peu moins de dessins entre chaque chapitres (j'appelle ça les dessins interludes :P) et du coup j'étais un peu frustrée parce que c'est mes préférés.

 

Mais quand même, mes dessins préférés:

 

 

 

L'objet livre en lui-même me laisse toujours sur le cul, je trouve que ces bouquins sont magnifiques et très esthétiques. Merci Maeve pour le cadeau ! Je pense que dès que j'aurais un peu d'argent, je m'achèterai la suite :)

 

 

Repost 0
15 juillet 2017 6 15 /07 /juillet /2017 16:57

 

Résumé: Rapatrié d'Afghanistan à cause d'une blessure et de troubles psychologiques, le Dr. Watson retrouve un vieil ami de l'époque de la faculté de médecine qui lui présente son futur colocataire. D'un seul coup d'oeil, cette personne devine qu'il s'agit d'un médecin militaire de retour du Moyen-Orient, qu'un de ses proches est victime d'alcoolisme ou encore qu'il est suivi par un thérapeute. Le nom de ce colocataire ? Sherlock Holmes.

 

 

 

UNE ETUDE EN ROSE

 

 

 

Attention aux spoils !

 

Véritable fana de la série, je ne pouvais qu'être ravie du cadeau de Maeve <3 Merci Maevounette !

 

J'ai adoré me replonger dans l'univers de la série, j'ai adoré les dessins, je ne me suis pas lassée, même si je connais les épisodes par coeur, je sautais de joie comme une grosse gamine à chaque scène importante ou rigolote... Bref, ce manga a confirmé ce que je savais déjà: je suis une super SUPER grande fan et la série Sherlock Holmes.

 

Le manga reprend fidèlement la série, on suit les aventures de Sherlock et John Watson dans les rues de Londres, on voit l'amitié se forger entre les deux à travers cette première enquête qui donne le pas à l'ambiance de la série, entre investigation, alchimie et mystère.

 

 

Quelques uns de mes dessins préférés du manga:

 

 

 

Je ne sais pas quoi dire d'autre, sinon que le manga est très bien fait, que les dessins sont magnifiques et qu'on reconnait bien chaque personnages, que je me suis laissée emportée de bon coeur et que je vais savourer le tome 2 :)

 

 

Repost 0
15 juillet 2017 6 15 /07 /juillet /2017 11:41

 

Résumé: Un nom de cucurbitacée en guise de sobriquet, ça n'est pas banal ! La vie même d'Icare - alias Courgette -, neuf ans, n'a rien d'ordinaire: son père est parti faire le tour du monde "avec une poule"; sa mère n'a d'yeux que pour la télévision, d'intérêt que pour les canettes de bière et d'énergie que pour les raclées qu'elle inflige à son fils. Mais Courgette surmonte ces malheurs sans se plaindre... Jusqu'au jour ou, découvrant un revolver, il tue accidentellement sa mère. Le voici placé en foyer. Une tragédie ? Et si, au contraire, ce drame était la condition de rencontres et d'initiations - à l'amitié, à l'amour et au bonheur, tout simplement ?

 

 

AUTOBIOGRAPHIE D'UNE COURGETTE

 

 

 

Attention spoils !

 

Merci à Marie pour ce cadeau :)

 

Ce livre est bizarre dans le sens où tout ce qui s'y passe est vraiment, vraiment dur, et pourtant dans la bouche des enfants, de Courgette, tout parait si innocent et si "pur" que les horreurs passent comme une lettre à la poste.

 

Le ton de l'histoire est donné, le discours est enfantin, les raisonnements aussi, je me suis perdue dans la tête de Courgette et ça faisait comme un vent de fraicheur sur l'histoire qui aurait pu être super dure sans ce ton léger qu'a Courgette.

 

C'est horrible ce qui leur arrive, les choses qu'on leur a faite, les choses qui leur sont imposés. Chaque gosse a son histoire, son passé difficile. J'ai été vraiment touché par chaque histoire.

 

J'ai été révolté par le comportement de la tante de Camille, par d'autres adultes, j'ai éprouvé de la compassion pour d'autres parents, qui sont tout simplement paumés et qui ont besoin de temps pour se retrouver (comme Raymond à la mort de sa femme par exemple).

 

J'ai adoré la relation entre Courgette et Camille, l'amour qui les lie et j'ai aussi adoré le petite groupe qu'ils forment, l'amitié qu'ils ont avec Simon et Ahmed. J'ai sur-kiffé la relation de Courgette et de Raymond, j'ai sur-kiffé Raymond tout court, c'est un personnage adorable,on ne peut pas s'empêcher de l'aimer, il n'est qu'amour et gentillesse.

 

 

Je suis hyper contente de la fin, avec la photo imaginaire, avec l'adoption et je ne peux pas m'empêcher de les voir plus tard en jeunes adultes, et dans ma tête ils sont toujours liés les uns aux autres et ils s'aiment tout pareil.

 

Bref, une vraie bonne lecture <3

Repost 0
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 02:31

 

 

Résumé: Même si ça implique d'abandonner son boys band en pleine tournée, Troy Tanner ne laissera pas son petit frère gâcher son futur de la même manière que leur père a détruit sa vie. Décollant d'Australie à bord d'un jet privé qui le ramène chez lui, Troy et le pilote Brian Sinclair survolent l'immensité de l'océan Pacifique sud quand un cyclone venu de nulle part change leurs plans. À des milliers de kilomètres de toute civilisation, l'eau turquoise et la plage de sable blanc ont un côté de paradis. Et quand les jours se muent en semaines, sans personne pour venir à leur rescousse, Troy et Brian se rapprochent, et leur amitié se mue en désir. Alors qu'ils se découvrent, le monde qu'ils ont construit ensemble bascule dans le chaos. Si Troy et Brian réussissent à quitter cette île, leur amour y résistera-t-il ?

 

 

PAR DELA L'OCEAN

 

 

 

Attentions aux spoils !

 

Quoi que, pour le coup, vous pouvez vous spoiler parce que le livre en lui-même.... bof, bof.

 

Je crois qu'à partir de maintenant, je vais m'abstenir de choisir mes propres romans gay parce qu'à chaque fois, vous pouvez être sûr que je vise à coté de tout ce que j'aime. Et non, il ne faut donc pas se fier à la magnifique couverture qui vous laisse entrevoir une magnifique histoire romantique, tout simplement parce que le livre de Keira Andrews n'est en fait *roulements de tambour* qu'un bon et gros livre porno.

 

Je suis peut-être un peu dure avec l'entièreté du bouquin mais punaise ce que j'ai été déçue ! Pourtant elle partait bien, l'histoire était prometteuse, les deux personnages avaient une bonne personnalité, un passé difficile, des bagages émotionnels, de la profondeur ! Ce qu'on n'a pas dans tous les romans. Ses perso étaient intéressants.

 

Je ne vois pas pourquoi elle s'est sentie obligé de gâcher tout ça à coup de "bite", "anus", "tu aimes ma queue", "oh oui, je la sens bien", "ton cul est si étroit" ET J'EN PASSE !

 

Elle avait réussi à instaurer une ambiance electrique, avec des sentiments naissants, quelque chose qui aurait pu être absolument magnifique. Je suis frustrée parce qu'elle avait du potentiel, ma critique est hyper stricte parce qu'elle m'a déçue en foirant tout au profit de scènes de cul dont on n'a pas besoin dans une histoire romantique.

 

Voilà et à partir du moment où elle a initié sa première scène de cul, c'est parti en live, y avait plus rien du tout qui se passait coté sentiments. C'était froid, sexuel, pas romantique et je suis restée en dehors. Je suis tellement, mais alors TELLEMENT affligée...

 

 

 

 

C'est TELLEMENT dommage, elle avait tous les elements pour une histoire qui marche du tonnerre. Une bonne ambiance, une bonne intrigue, des personnages en profondeur, une couverture de malade. Si elle avait laissé le cul vulgaire et immonde, les scènes de "branlettes" et de "suçage de queue" et autre, ça aurait pu être super beau. Elle s'est perdue dans un porno.

 

 

Ma note: ça existe - 10 000 ???

Repost 0
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 08:08

 

 

Résumé: "On les a élues «Boudins de l'année» sur Facebook. Mais Mireille Laplanche et ses «boudinettes». Hakima et Astrid, n'ont pas l'intention de se lamenter sur leur sort ! Elles ont des mollets, des vélos, et elles comptent bien rallier Bourg-en-Bresse à Paris... pour s'incruster à l'Elysée ! Place aux Petites Reines ! ! ! "

 

 

LES  BOUDINETTES

 

 

 

Attention spoils !

 

J'ai lu ce livre en une soirée, je l'ai dévoré en entier.

 

J'ai adoré la personnalité de Mireille, 15 ans et demi, qui ne se laisse pas abattre malgré tout ce qui lui tombe sur le coin de la figure. Etre élue Boudin de Bronze en aurait abruti plus d'un mais elle ne se laisse pas atteindre.

 

J'ai absolument adoré le périple qu'elles entreprennent, j'ai adoré l'histoire des boudinettes, les descriptions sont tout simplement kiffantes et très bien écrites, on tombe dans ce texte et on n'arrive pas à s'en décrocher.

 

 

 

 

La répartie de Mireille est à mourir de rire, les petits moments qu'elle partage avec Kader le Soleil sont doux, l'histoire avec Malo est à la fois révoltante et triste... Ca aurait pu être vraiment triste ou vraiment ennuyeux mais ce ne l'était pas, l'auteur maîtrise ses perso, son histoire et le ton de tout ça à la perfection, impossible de s'ennuyer.

 

Vraiment un bon moment, ça fait longtemps que je ne m'étais pas laissée aspirer dans un livre de cette façon, chapeau l'artiste.

 

 

Repost 0
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 19:14

 

 

Résumé: De son propre aveu, Emory James n'a rien d'excitant. Du genre prudent, réservé, voire un peu guindé, il mène malgré tout une vie agréable. Mais quand sa fiancée l'abandonne devant l'autel, son monde s'écroule. Par dépit, Emory décide de partir seul en lune de miel, direction la Thaïlande. Pendant son séjour, il décide de faire semblant d'être quelqu'un d'autre, quelqu'un de meilleur. Au contact de Nate, un autre vacancier, Emory se rend compte qu'il s'est menti à lui-même et apprend peu à peu à accepter celui qu'il est vraiment.

 

 

 

LE FILM (RATE) DE MA VIE

 

 

Attention, spoils à l'horizon !

 

Tout d'abord, merci à Marie pour ce cadeau d'anniv absolument génialissime :)

 

Je ne comprends même pas que ce livre n'ait pas plus de publicité, parce que vraiment, des récits comme ça, il n'y en a pas beaucoup. La plume de l'auteur est très, très belle, elle sait ce qu'elle fait, tout est très fluide, très bien décrit et très beau.

 

J'ai adoré l'humour de Emory, le ton un peu sarcastique. J'ai accroché avec lui directement, je me suis un peu vue en lui par certains cotés. J'ai kiffé la façon dont il se laisse embarquer par Nate, j'ai été très émue par ses tristesses et par ce qui lui était arrivé. Le pauvre. Nate est tout simplement trop bien pour ma santé mentale et ces deux-là <3

 

Coté romance, en commençant: j'ai eut un peu peur, je suis une fan des slow burns et je me suis dit "oula, oula, c'est mignon mais ça va vite !" et puis finalement non, l'auteur avait pensé à tout, elle savait où elle voulait emmener ses personnages et je n'ai plus eut qu'à sa-vou-rer.

 

 

 

 

Ah si, quand même: Michelle est une sacrée pétasse. Le culot de cette meuf ! J'en revenais pas ! Elle abandonne Emory à l'autel, en lui disant "tchao, j'espère que tu trouveras la bonne" et elle revient comme une fleur après "finalement je me suis trompée, bouge toi que je pose mes bagages" MAIS QUEL CULOT ! è.é

 

Mon coup de coeur amitié: Lynn. Elle est trop bien cette fille, les conversations qu'elle avait avec Emory étaient tout simplement à tordre de rire et très bien écrites et on sent qu'il y a beaucoup d'affection entre eux, j'ai adoré.

 

J'étais entrain de sourire et de gagatiser pour la majorité de la lecture. Je ne sais même pas quoi ajouter, si ce n'est que si vous êtes (comme moi) en manque de lecture gay et amoureuse de l'amour, vous ne pouvez qu'apprécier Le film (raté) de ma vie et le rajouter à la liste très nombreuses de vos lectures préférées.

 

 

 

 

Repost 0
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 19:11

 

Résumé: Cath et Wren sont des jumelles inséparables. Fans de Simon Show, elles passent leur temps sur les forums consacrés à l’auteur. Mais la passion de Cath a tellement pris le pas sur sa vie que Wren lui annonce l’impensable : cette année, à la fac, elles feront chambre à part. L’une est prête à renoncer à ses rêves pour profiter dignement des joies de la vie estudiantine. L’autre est soudain projetée dans un univers hostile dans lequel tout le monde - ses profs, sa famille et sa colocataire - méprise la fan-fiction. C’est alors qu’elle tombe sous le charme d’un obsédé de la littérature…

 

 

FANGIRL

 

 

 

Attention aux spoils !

 

C'est bien le moment pour avoir le syndrome de la page blanche, en plein article XD

 

Je ne sais pas par quoi commencer, ça va être le foutoir. Cath m'a fait un effet viscéral, j'avais l'impression de regarder mon reflet dans un miroir. Je me suis tellement reconnue en elle, l'anxiété, la phobie sociale, les tocs, le cerveau qui tourne à dix mille à l'heure sans qu'on puisse rien faire pour le faire ralentir et le regard des autres sur ce qui nous arrive, sur la manifestation physique de tout ce stress...

 

Et je trouve que malgré tout ce qui lui tombe dessus, à cette petite Cath, elle s'en tire vachement bien. Elle gère, elle a peut-être du mal mais elle s'en sort, elle arrive à se faire des amis, à entrer dans ce monde auquel elle pense ne pas appartenir, elle se fait une place, peut-être plus lentement que les autres mais au final, elle s'intègre mieux que sa soeur qui fait du grand n'importe quoi et que j'ai détesté jusqu'à ce qu'elle se rattrape enfin sur la fin de l'histoire.

 

Je suis tombée amoureuse de Levi tout comme Cath, ce type... Mais wow, avant que Cath ne le décrive comme un golden retriever, j'avais fait la réflexion à l'amie qui m'a offert ce livre (merci mari !) qu'il me faisait penser à un chiot, tout sourire, excité comme une puce à la perspective de pas grand chose finalement, j'ai été époustouflé par sa tolérance, par sa personnalité, par son physique, par ses cheveux (mdr) et par ses grains de beauté et par son menton et par la ligne de sa mâchoire... Bref, c'est bien simple, s'il n'était pas à Cath et s'il existait vraiment, il serait à moi muhahahahaha

 

Quelque personnage m'ont donné envie de ruer dans les brancards, notamment Wren au début qui lâche sa soeur comme une vieille chaussette et qui se permet des remarques carrément déplacées, voir cruelles à certain moment, qui n'a aucune considération pour les sentiments des autres, qui se fiche royalement de sa famille tout ça parce qu'elle veut picoler.... 

 

J'ai adoré certain perso au début, puis ai changé d'avis en cours de route. Je parle de Nick. La scène de l'écriture à quatre main était tellement bien et les échanges qu'ils avaient, Cath et lui, paraissaient tellement parfaits, naturels et juste bon... Que le reste m'a carrément dégouté. Par contre je suis hyper contente que tout lui soit retombé dessus, je JU-BI-LE !

 

 

 

 

 

Les passages SnowBaz m'ont replongé dans Carry on, et je suis contente d'avoir lu Fangirl après Carry on parce que cette piqure de rappel: qu'est-ce que ça fait du bien ! Qu'est-ce qu'ils m'avaient manqué ! Et puis de voir l'amour que Cath porte à Simon et Baz, c'est tellement rafraîchissant, ça a trouvé écho en moi, je me disais "Oui ! Voila !! Quand je lis un livre et que j'écris une histoire, une fiction, c'est exactement comme ça que je pense, c'est de ça que je m'inquiète, c'est ce genre de détails qui m'intéresse !".

 

Rainbow Rowell a parfaitement cerné l'univers des fandoms, des fanfictions, l'état d'esprit de ceux qui en écrivent, sans faire de caricature (oui parce que je m'inquiétais de l'image qu'on allait nous coller, je vous avoue... quand on voit des reportages ou des critiques, on passe pour des folles à lier et des perverses) Elle a tout dit sur les Fangirl, personne n'aurait pu le retranscrire mieux qu'elle.

 

Merci Rainbow Rowell.

 

 

 

Ma note: AH AH VOUS ÊTES SERIEUX ?

Repost 0
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 18:40

 

Résumé: "J'espère que vous êtes prêts, parce que je vais vous raconter l'histoire de ma vie. Ou plus exactement, la raison pour laquelle elle s'est arrêtée. Et si vous êtes en train d'écouter ces cassettes, c'est que vous êtes l'une de ces raisons". En entendant ces mots, Clay Jensen croit à une erreur, il n'a rien à voir dans la mort d'Hannah Baker. D'abord choqué, il erre dans la ville endormie, suspendu à la voix de son amie. Et ce qu'il va découvrir va changer sa vie à jamais.

 

 

 

13 REASONS WHY

 

 

 

 

Attention voyageurs livresques, spoil !

 

 

Article qui ne va pas être constructif du tout parce que wow !

 

Je suis encore sur le cul après cette lecture, ma tête est encore dedans donc j'ai du mal à me sortir de l'ambiance.

 

L'histoire est du point de vue de Clay Jensen, qui est un personnage à qui on s'attache rapidement, il est adorable, gentil, on a aucun le mal à l'imaginer comme notre meilleur ami. C'est un garçon discret, qui sort peu en soirée et qui porte beaucoup d'intérêt à ses études.

 

Clay reçoit cette fameuse boite, avec des cassettes et une liste de 13 personnes responsables du suicide d'Hannah Baker, une fille dont il est secrètement amoureux depuis longtemps. On retrace la vie de lycéenne de Hannah, on comprend qu'elle a vécu l'enfer, les rumeurs, le harcelement sexuel, attouchement, victime d'un voyeur, viol... Bref, elle vit la totale et doit en plus supporter les critiques et actes d'une méchanceté gratuite de personnes proches d'elle.

 

Et à chaque fois que Hannah se permet de faire confiance, de croire que ça va s'arranger, quelque chose se produit qui la repousse au fond du gouffre. Elle essaye à chaque fois de s'en sortir et à chaque essai, on lui remet la tête sous l'eau. Jusqu'au point de rupture.

 

Cette lecture a été assez compliquée, je suis assez contente d'avoir eut des coupures pendant la journée parce que wow, c'est un bouquin d'une dureté incroyable. On se laisse happer parce qu'on se demande ce que chaque parti à fait pour pousser Hannah, on espère encore qu'il n'est pas trop tard alors qu'on sait que c'est trop tard.

 

 

 

 

J'étais angoissée lorsque est venu le tour de Clay et j'étais soulagée à la fin, j'étais en colère, j'étais triste, j'étais attendrie, choquée, horrifiée... Bref, ce livre est un vrai rollercoaster, accrochez-vous et préparez-vous à souffrir !

 

 

 

Ma note: ★ ★ ★ ★ ★

Repost 0
Published by Swato
commenter cet article
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 21:44

 

Résumé: Ex-boyfriends, gare à vous! Sportifs homophobes, rangez-vous! Tiny Cooper a quelque chose à dire et il va le faire en chansons. Un coming-out libérateur pour devenir enfin lui-même et se faire aimer tel qu'il est.

 

 

L'HISTOIRE DE TINY

 

 

Attention spoils !

 

Pour être honnête, je ne m'attendais pas du tout à ça. En fait je ne sais pas à quoi je m'attendais XD Mais j'ai été surprise, ça c'est clair !

 

Ca m'a fait comme un vent de nostalgie de retrouver ce bon vieux Tiny Cooper, d'avoir des fragments de sa vie et de me souvenir des deux Will, de Jane...

 

Le coté comédie musicale est pas mal barrée, on retrouve la personnalité explosive et excentrique de Tiny, ce coté foufou, tendre, craquant et sérieux à la fois, ça m'a fait plaisir de le retrouver.

 

 

 

 

J'avoue que le texte des musiques n'a pas été trop mon kiff, autant je suis une personne qui ne pourrait pas vivre sans musique qu'en lire et de voir des paroles jetées comme ça dans une histoire... Nope, ça n'a pas trop fonctionné pour moi.

 

Mais je me suis laissée porter, parce que c'est Tiny et que même si ce n'est pas mon kiff, c'est le sien et on se laisse embarquer. Je n'ai pas lâché le bouquin, je n'ai pas pu, parce qu'il m'avait trop manqué

 

Bref, il n'y a pas grand chose à dire d'autre...

 

 

Extraits:

- J'essaie d'imaginer ce que serait l'équivalent hétero de ce truc (en parlant de la Gaypride)

- L'heure de pointe dans le métro le matin ?

 

On rêve tous du paradis, et on résiste tous à l'enfer, oublions la sinistrose, laisse-moi te montrer autre chose.

 

 

Ma note: 16/20

Repost 0