Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

◄ Ma Présentation ►

  • : Le blog de Swato
  • Le blog de Swato
  • : Salut tout le monde ! Ici, je parle des films que j'ai vu et des livres que j'ai lu. Je suis plutôt dans le genre fantasy et fantastique.JE SPOILE DANS TOUT MES ARTICLES, ALORS ATTENTION ! Bienvenue sinon ^^
  • Contact

◄ Les Articles Récents ►

◄ ♥ Catégorie ♥ ►

10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 19:11

 

Résumé: Cath et Wren sont des jumelles inséparables. Fans de Simon Show, elles passent leur temps sur les forums consacrés à l’auteur. Mais la passion de Cath a tellement pris le pas sur sa vie que Wren lui annonce l’impensable : cette année, à la fac, elles feront chambre à part. L’une est prête à renoncer à ses rêves pour profiter dignement des joies de la vie estudiantine. L’autre est soudain projetée dans un univers hostile dans lequel tout le monde - ses profs, sa famille et sa colocataire - méprise la fan-fiction. C’est alors qu’elle tombe sous le charme d’un obsédé de la littérature…

 

 

FANGIRL

 

 

 

Attention aux spoils !

 

C'est bien le moment pour avoir le syndrome de la page blanche, en plein article XD

 

Je ne sais pas par quoi commencer, ça va être le foutoir. Cath m'a fait un effet viscéral, j'avais l'impression de regarder mon reflet dans un miroir. Je me suis tellement reconnue en elle, l'anxiété, la phobie sociale, les tocs, le cerveau qui tourne à dix mille à l'heure sans qu'on puisse rien faire pour le faire ralentir et le regard des autres sur ce qui nous arrive, sur la manifestation physique de tout ce stress...

 

Et je trouve que malgré tout ce qui lui tombe dessus, à cette petite Cath, elle s'en tire vachement bien. Elle gère, elle a peut-être du mal mais elle s'en sort, elle arrive à se faire des amis, à entrer dans ce monde auquel elle pense ne pas appartenir, elle se fait une place, peut-être plus lentement que les autres mais au final, elle s'intègre mieux que sa soeur qui fait du grand n'importe quoi et que j'ai détesté jusqu'à ce qu'elle se rattrape enfin sur la fin de l'histoire.

 

Je suis tombée amoureuse de Levi tout comme Cath, ce type... Mais wow, avant que Cath ne le décrive comme un golden retriever, j'avais fait la réflexion à l'amie qui m'a offert ce livre (merci mari !) qu'il me faisait penser à un chiot, tout sourire, excité comme une puce à la perspective de pas grand chose finalement, j'ai été époustouflé par sa tolérance, par sa personnalité, par son physique, par ses cheveux (mdr) et par ses grains de beauté et par son menton et par la ligne de sa mâchoire... Bref, c'est bien simple, s'il n'était pas à Cath et s'il existait vraiment, il serait à moi muhahahahaha

 

Quelque personnage m'ont donné envie de ruer dans les brancards, notamment Wren au début qui lâche sa soeur comme une vieille chaussette et qui se permet des remarques carrément déplacées, voir cruelles à certain moment, qui n'a aucune considération pour les sentiments des autres, qui se fiche royalement de sa famille tout ça parce qu'elle veut picoler.... 

 

J'ai adoré certain perso au début, puis ai changé d'avis en cours de route. Je parle de Nick. La scène de l'écriture à quatre main était tellement bien et les échanges qu'ils avaient, Cath et lui, paraissaient tellement parfaits, naturels et juste bon... Que le reste m'a carrément dégouté. Par contre je suis hyper contente que tout lui soit retombé dessus, je JU-BI-LE !

 

 

 

 

 

Les passages SnowBaz m'ont replongé dans Carry on, et je suis contente d'avoir lu Fangirl après Carry on parce que cette piqure de rappel: qu'est-ce que ça fait du bien ! Qu'est-ce qu'ils m'avaient manqué ! Et puis de voir l'amour que Cath porte à Simon et Baz, c'est tellement rafraîchissant, ça a trouvé écho en moi, je me disais "Oui ! Voila !! Quand je lis un livre et que j'écris une histoire, une fiction, c'est exactement comme ça que je pense, c'est de ça que je m'inquiète, c'est ce genre de détails qui m'intéresse !".

 

Rainbow Rowell a parfaitement cerné l'univers des fandoms, des fanfictions, l'état d'esprit de ceux qui en écrivent, sans faire de caricature (oui parce que je m'inquiétais de l'image qu'on allait nous coller, je vous avoue... quand on voit des reportages ou des critiques, on passe pour des folles à lier et des perverses) Elle a tout dit sur les Fangirl, personne n'aurait pu le retranscrire mieux qu'elle.

 

Merci Rainbow Rowell.

 

 

 

Ma note: AH AH VOUS ÊTES SERIEUX ?

Repost 0
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 18:40

 

Résumé: "J'espère que vous êtes prêts, parce que je vais vous raconter l'histoire de ma vie. Ou plus exactement, la raison pour laquelle elle s'est arrêtée. Et si vous êtes en train d'écouter ces cassettes, c'est que vous êtes l'une de ces raisons". En entendant ces mots, Clay Jensen croit à une erreur, il n'a rien à voir dans la mort d'Hannah Baker. D'abord choqué, il erre dans la ville endormie, suspendu à la voix de son amie. Et ce qu'il va découvrir va changer sa vie à jamais.

 

 

 

13 REASONS WHY

 

 

 

 

Attention voyageurs livresques, spoil !

 

 

Article qui ne va pas être constructif du tout parce que wow !

 

Je suis encore sur le cul après cette lecture, ma tête est encore dedans donc j'ai du mal à me sortir de l'ambiance.

 

L'histoire est du point de vue de Clay Jensen, qui est un personnage à qui on s'attache rapidement, il est adorable, gentil, on a aucun le mal à l'imaginer comme notre meilleur ami. C'est un garçon discret, qui sort peu en soirée et qui porte beaucoup d'intérêt à ses études.

 

Clay reçoit cette fameuse boite, avec des cassettes et une liste de 13 personnes responsables du suicide d'Hannah Baker, une fille dont il est secrètement amoureux depuis longtemps. On retrace la vie de lycéenne de Hannah, on comprend qu'elle a vécu l'enfer, les rumeurs, le harcelement sexuel, attouchement, victime d'un voyeur, viol... Bref, elle vit la totale et doit en plus supporter les critiques et actes d'une méchanceté gratuite de personnes proches d'elle.

 

Et à chaque fois que Hannah se permet de faire confiance, de croire que ça va s'arranger, quelque chose se produit qui la repousse au fond du gouffre. Elle essaye à chaque fois de s'en sortir et à chaque essai, on lui remet la tête sous l'eau. Jusqu'au point de rupture.

 

Cette lecture a été assez compliquée, je suis assez contente d'avoir eut des coupures pendant la journée parce que wow, c'est un bouquin d'une dureté incroyable. On se laisse happer parce qu'on se demande ce que chaque parti à fait pour pousser Hannah, on espère encore qu'il n'est pas trop tard alors qu'on sait que c'est trop tard.

 

 

 

 

J'étais angoissée lorsque est venu le tour de Clay et j'étais soulagée à la fin, j'étais en colère, j'étais triste, j'étais attendrie, choquée, horrifiée... Bref, ce livre est un vrai rollercoaster, accrochez-vous et préparez-vous à souffrir !

 

 

 

Ma note: ★ ★ ★ ★ ★

Repost 0
Published by Swato
commenter cet article
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 21:44

 

Résumé: Ex-boyfriends, gare à vous! Sportifs homophobes, rangez-vous! Tiny Cooper a quelque chose à dire et il va le faire en chansons. Un coming-out libérateur pour devenir enfin lui-même et se faire aimer tel qu'il est.

 

 

L'HISTOIRE DE TINY

 

 

Attention spoils !

 

Pour être honnête, je ne m'attendais pas du tout à ça. En fait je ne sais pas à quoi je m'attendais XD Mais j'ai été surprise, ça c'est clair !

 

Ca m'a fait comme un vent de nostalgie de retrouver ce bon vieux Tiny Cooper, d'avoir des fragments de sa vie et de me souvenir des deux Will, de Jane...

 

Le coté comédie musicale est pas mal barrée, on retrouve la personnalité explosive et excentrique de Tiny, ce coté foufou, tendre, craquant et sérieux à la fois, ça m'a fait plaisir de le retrouver.

 

 

 

 

J'avoue que le texte des musiques n'a pas été trop mon kiff, autant je suis une personne qui ne pourrait pas vivre sans musique qu'en lire et de voir des paroles jetées comme ça dans une histoire... Nope, ça n'a pas trop fonctionné pour moi.

 

Mais je me suis laissée porter, parce que c'est Tiny et que même si ce n'est pas mon kiff, c'est le sien et on se laisse embarquer. Je n'ai pas lâché le bouquin, je n'ai pas pu, parce qu'il m'avait trop manqué

 

Bref, il n'y a pas grand chose à dire d'autre...

 

 

Extraits:

- J'essaie d'imaginer ce que serait l'équivalent hétero de ce truc (en parlant de la Gaypride)

- L'heure de pointe dans le métro le matin ?

 

On rêve tous du paradis, et on résiste tous à l'enfer, oublions la sinistrose, laisse-moi te montrer autre chose.

 

 

Ma note: 16/20

Repost 0
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 21:11

 

Résumé: Russel sort toujours avec des filles. Kevin ferait tout pour éviter que ses coéquipiers de baseball ne découvrent son secret. Min et Terese disent à tout le monde qu'elles sont juste très bonnes amies. Mais au bout d'un moment, les vérités sont trop difficiles à cacher - du moins entre eux - alors ils forment le "Club de Geographie". Personne d'autre ne viendra. Pourquoi le voudraient-ils ? Leur secret sera sauf.

 

 

GEOGRAPHY CLUB

 

 

 

 

Attention spoil !

 

Malheureusement, ce livre n'est trouvable qu'en anglais, je suis tombée dessus en cherchant le bouquin "Dans tes bras" de David Levithan, et comme j'étais en manque de Gay et de romance, je me suis dis "pourquoi pas ?". Et j'ai bien fait.

 

J'ai adoré ce livre pour la simple et bonne raison qu'il est vrai. Quand on se plonge dedans, on a vraiment l'impression de tomber dans la vie d'un adolescent, avec ce qu'il vit au quotidien, avec les castes du lycée, les tables des gens cools, les tables des moins cools, les rumeurs, les choses "appropriées"...

 

C'est moins le cas aujourd'hui parce que nous sommes à une époque où les mentalités changent (merci mon dieu) mais je me suis tout de suite identifiée à Russel, le personnage principal.

 

Et il y a des moments où Russel aimerait être courageux, aimerait agir quand il voit des injustices, mais voilà: il a peur. Il se demande ce que les autres vont penser, comment ils vont le traiter par la suite s'il ose se mettre en travers de la majorité. Il a peur qu'on découvre qu'il soit gay, qu'on lui en fasse baver.

 

 

 

J'ai adoré son histoire avec Kevin, j'ai adoré la tendresse entre eux, mais dès le début, on sent que ce n'est pas destiné à aboutir à quelque chose. Parce qu'il y a trop de peur, trop de secret et qu'à cause de tout ça, ils ne peuvent pas être eux-même, même l'un avec l'autre. Russel se censure parce qu'il a peur que Kevin rompe avec lui, bref...

 

J'ai aimé la morale de l'histoire, j'ai bien aimé que Russel fasse des erreurs et qu'il ait eut l'opportunité de se rattraper à la fin, parce que ça prouve que même en enchainant les conneries, on peut toujours se rattraper. C'est un message d'espoir, enrobée d'une belle plume, de moments drôles, moins drôles, sérieux, ça aborde le harcelement scolaire, la découverte de soi, la sexualité...

 

Et c'est ce cocktail explosif qui fait que Geography club est un livre génial.

 

 

 

Extraits:

I'd never been before, and the raccoon in me was impressed by the mirrors and the flashing lights.

 

In any event, I stepped up to Kevin and kissed him. In the close confines of his arms, it felt like I had stepped right up into the stars themselves - like I had become one with the sky, and that together we were as clean and pure and wide as the universe itself.

 

"Why ?" I said. He wouldn't look me in the eye, just kept staring at his book. "There's already one Brian Bund," he said simply, "There d-d-doesn't need to be one more."

 

 

 

 

Ma note: WOW <3

Repost 0
Published by Swato
commenter cet article
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 12:47

 

Résumé: Two Boys Kissing suit l'histoire de Harry et Craig, deux jeunes de dix-sept ans sur le point de participer à un marathon de 32h afin de battre le record du baiser le plus long du Guinness Book. Pendant que ces deux jeunes hommes se déshydratent et résistent à l'appel du sommeil tout en s'embrassant, ils deviennent un point d'interrogation dans la vie d'autres jeunes gens. Des questions concernant l'amour, l'identité et l'appartenance.

 

 

TWO BOYS KISSING

 

 

 

Attention spoil !

 

J'ai continué dans ma lancée sur les bouquins gay parce que j'ai décidé que ce marathon lecture allait être 100 % gay et comment vous dire...

 

Ce livre est tout simplement magnifique. On reconnait la plume de David Levithan partout, qu'il soit associé à John Green ou pas. Mais là, avoir un pur concentré de Levithan, whaooooou, ça vous met une sacré baffe dans la tronche.

 

Au début, je me suis retrouvée assez perplexe, je voyais les nombreux personnages arriver et je me demandais si nous allions avoir un petit passage avec la vie d'un jeune différent tout au long de l'histoire. Mais une fois que les différentes intrigues se sont fixées, j'étais complétement mordue et appâtée. J'ai adoré le lien central de l'histoire avec Harry et Craig, j'ai adoré les retrouver, souffrir avec eux dans ce record à atteindre, dans leurs interrogations et leur douleur...

 

J'ai eut mal au coeur pour Cooper et Tariq, mais j'étais soulagée à la fin, j'ai eut peur pour eux du début à la fin. J'ai adoré l'histoire de Ryan et Avery, mignonne comme tout, jusqu'à ce qu'elle ne le soit plus vraiment et qu'elle le redevienne finalement. Et j'ai aussi kiffé la mignonnerie du couple Neil et Peter, punaise mais les mecs: marriez vous quoi.

 

Et tout les personnages secondaire étaient trop biens, Smita, le prof Bellamy et son mari, la tante Caitlyn... Et j'en passe.

 

On a aussi des passages avec le "we" ou en français le "nous", qui reprend le point de vue de les générations passées, de ceux qui avaient contractés le sida, des malades, des désespérés. Et ce "nous" est toujours présent pour les générations présentes, le "nous" les encourage, essaye de parler pour les réconforter, pour les guider et cette sorte de fantôme des générations passées est emplie de mélancolie, ça donne un ton si particulier à l'histoire que des fois j'en avais la chaire de poule.

 

 

 

C'est une histoire qui se lit toute seule, comme elle n'a pas encore été traduite je l'ai lu en anglais, elle se laisse lire assez facilement même en VO. Bref, c'est du David Levithan, j'étais sûre d'aimer et je n'ai pas été déçue <3

 

 

Extraits:

The conversations are largely fake, too, full of flirtation he'll never deliver on, small sparks that will never turn to fire.

 

This only makes Ryan smile more. "I'm sorry," he says. "I don't usually like people. So when I do, part of me is really amused and the other part refuses to believe it's happening."

 

 

 

 

Ma note: Nope nope, nope, je ne noterais pas non plus celui là, il est trop génial.

Repost 0
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 20:04

 

Résumé: Ox a douze ans quand son père quitte le foyer familial en lui disant qu’il ne vaut rien et que les gens ne le comprendront jamais.Il en a seize lorsqu’il rencontre Joe Bennett dont la famille vient d’emménager dans la maison du bout de la route. Joe, qui parle, parle, parle. Qui parle comme il ne l’avait plus fait depuis presque deux ans. La vie d’Ox change alors du jour au lendemain, car les Bennett accueillent à bras ouvert cet adolescent solitaire au sein de leur famille. De leur clan. De leur meute. Dès lors, Ox n’est plus seul et s’épanouit auprès de Joe et de ses frères. Mais il sent que des choses lui échappent : des secrets qu’on lui cache, des dangers dont on veut le protéger.  Des secrets rouge Alpha, orange Beta, violet Omega. Des dangers surgis du passé et qui menacent désormais tout le clan Bennett...

 

 

LE CHANT DU LOUP

 

 

ATTENTION SPOIL

 

Merci à Maevounette pour ce cadeau fantastique ! (dans tous les sens du terme muhahahha)

 

Connaissant mon amour des loups garou et de l'univers fantasy ET du slash, elle s'est empressée de me faire ce cadeau, et de mon coté, je me suis empressée de le lire. Genre, je me suis jetée dessus si vite que même moi j'en ai encore la tête qui tourne.

 

Et je l'ai DEVORE.

 

Je l'ai commencé hier, je n'arrivais pas à lâcher, j'étais carrément sous le charme, prise aux pièges par l'esprit de Ox et par son histoire avec les Bennett.

 

C'était addictif, troublant, sombre, enigmatique, et fantastique, et gay gay gay gay <3 Et j'étais tellement en manque de tout ça que ce livre m'a fait l'effet d'une grande bouffée d'air frais dans la tronche et me laisse avec une envie d'encore et un "oh non C'EST FINI PUTAIN !!!!

 

J'ai aimé l'évolution de Ox, le voir grandir avec Joe, voir les relations entre les différents personnages se tisser, se défaire, se retrouver. J'ai aimé les moments de partages, les rires, les pleurs, chaque minute de ce bouquin a été un véritable delice (bon, sauf les scènes de cul dont je me serais passée, mais je les ai lu de travers, en plissant les yeux et en ne m'y attardant pas trop).

 

J'avais deviné la plupart des intrigues, parce que le monde du loup garou, ça me connait, donc ça ne m'a pas étonné de savoir que depuis tout ce temps Joe avait développé un lien avec Ox, une sorte de coup de foudre de loup. J'ai su dès les premières 100 pages que Ox était un Alpha et je savais que Richard Collins allait revenir en un plot twist de dingue à la fin, mais ce qu'il y a de génial, ce que même en sachant, la façon dont c'était dévoilé, le fait que Ox soit "lent"... Bref, ça ne m'a pas dérangé, au contraire, j'ai tout savouré.

 

 

 

Plume magnifique, univers wow, loups garou et GAY QUOI !! <3

 

J'ai hâte que le tome 2 sorte, je sais de qui il va parler et j'en ai déjà des frissons :)

 

 

Extraits:

Il était une tornade de doigts, de pieds et de mots. J'étais pris dans une tempête

 

- Je ne vous connais pas. Je ne savais pas que vous veniez. Vous êtes une surprise. Et je n'aime pas les surprises.

 

Nous sommes si proche l'un de l'autre.

 

- Je chantais pour toi, dit-il doucement tout en retirant l'autre botte. Même si tu ne m'entendais pas, même si tu ne pouvais pas le sentir, Ox, je te jure que je chantais pour toi.

 

- Ne me dis pas ce que tu ne sais pas ! lui hurlai-je. Dis-moi un truc que tu sais, merde !

- Je t'aime.

Son souffle se comprima dans sa poitrine. Et moi je... Je ne respirai plus.

 

- Je voulais rentrer chez moi, Ox. Tout ce que je voulais faire, c'était rentrer chez moi, parce que sans toi, je n'ai pas de chez-moi.

 

 

 

 

 

Ma note: Nope, je ne note pas ce chef d'oeuvre.

Repost 0
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 23:45

 

Résumé: Enfermé entre quatre murs, qu'on soit prisonnier ou maton, la vie est presque la même. Pour tenir, il faut pouvoir s'évader, s'échapper de cet ennui poisseux. Certains abusent des humiliations, d'autres perdent pied, d'autres encore s'inventent des histoires d'amour. Dans cette maison d'arrêt, un petit monde se crée avec ses règles et ses rituels, en attendant le jour de la libération ou de la retraite. Des histoires de dingues, des histoires tendres, des histoires vraies.

 

 

 

LONGUES PEINES...

 

 

 

Attention voyageurs livresques, risque de spoil !

 

 

Whaouuuuu, donc je viens de finir ma lecture, je fais mon petit avis tout de suite parce que je ne suis pas sûre d'être dans le même état d'esprit demain.

 

Mon ressentit de ce soir c'est: Whaou, Beurk, MDR, OH NON ! Oh my god !

 

Je pense que c'est assez bien résumé mais je vais quand même étayer mes propos ^^". Alors, on tombe dans plusieurs histoires, avec pleins de personnages différents, amené au fur et à mesure. Alors autant certains points de vue, on adore, autant d'autre, on reste spectatrice qui grince des dents. Il y a des histoires franchement dégueulasses, celle de Pierre-Marie par exemple, beurk beurk. Et malgré mon dégoût, je n'ai pas pu m'empêcher d'être impressionné par son idée avec les douches, j'étais MORTE DE RIRE.

 

Autant vous dire que ce bouquin, on y trouve de tout, du sérieux, du loufoque, du what the fuck, du tendre, du dégueulasse, de l'humour bien noir, de la candeur, des intrigues... et j'en passe. C'est la bonne recette dans un livre et quand on se dit "nan, quand même pas ?" : eh ben si ! Moi qui suis particulièrement sadique avec mes personnages, je me suis dit qu'à coté de ce que Jean Teulé faisait au sien, moi c'était du pipi de chat ! XD

 

J'avais un attachement particulier pour le Hongrois, j'aurais aimé qu'il ait une belle fin mais ça n'a pas été le cas... Dommage !

La femme de Denis... mais wow quoi, elle est carrément perchée celle-là, et le fait que son mari soit resté dans son délire, ça n'a rien fait pour aider la névrose qu'elle développait au fur et à mesure... Pauvre Denis. Même si quand même, ça m'a bien fait marrer, toutes ces lubies de layettes mdrrrr

 

Ce qui m'a trop fait mal au coeur... (Franchement je vais en rêver cette nuit) C'est l'histoire de Cyril et de Rose. J'aurais tellement aimé qu'ils aient une autre fin. Quand je pense que Rose a manipulé Cyril alors qu'il était adorable ce type... Et en même temps, l'auteur nous avait prévenu, on le savait que "les toxicos, c'est les pires" mais je suis tombée dans le piège directement et la fin de Cyril... Ca me brise le coeur rien que d'y penser. Le pauvre.

 

 

 

L'écriture de l'auteur est poétique, brute de décoffrage, légère, lourde, bref, il arrive à manier les mots et parfois c'est beau, parfois ça choque, ça dénote, mais pas un seul moment on ne se dit "wow, non, j'aime pas" concernant l'écriture.

 

Bref, je suis encore dans un bouillon de sentiments, il y a un peu de tout et je n'arrive pas à trancher, cette lecture m'a fait quelque chose, c'est certain, donc je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé, au contraire !

 

 

Extrait:

 

C'est pour cette raison que deux maçons incarcérés attaquaient à la pioche le mur de détention, essayant d'attendre la cellule du rez-de-chaussée. L'un des deux déclara à l'autre:

- Putain, si on m'avait dit qu'un jour je creuserais un trou dans une prison dans ce sens-là, jamais je l'aurais cru !

 

 

 

 

Ma note: 16/20

Repost 0
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 20:56

 

Résumé: A-T-on le droit de tout quitter, femme et enfants, simplement parce que l'on se rend compte - un peu tard - que l'on s'est peut-être trompé ? Adrien est parti. Chloé et leurs deux filles sont sous le choc. Le père d'Adrien apporte à la jeune-femme son réconfort. A sa manière. Plutôt que d'accabler son fils, il semble lui porter une certaine admiration. Son geste est égoiste, certes, mais courageux. Lui n'en a pas été capable. Tout au long d'une émouvante confidence, il raconte à sa belle-fille comment, jadis, en voulant lâchement préserver sa vie, il a tout gâché.

 

 

 

JE L'AIMAIS

 

 

 

 

 

Lecture pas du tout prévue mais je suis tombée dedans sans le faire vraiment exprès...

 

J'avais prévu de me regarder la saison 2 de Dr House quand mon achat d'hier m'a fait de l'oeil, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu et je vous avoue que la taille du bouquin et le nombre de pages m'ont incité à le commencer... Je me suis dit qu'il allait vite se lire.

Et franchement, je n'aurais pas cru avoir autant raison en commençant, je l'ai dévoré d'une traite.

 

Alors précisons: je ne cautionne pas du tout ce qui se passe dans le bouquin, dans le sens où l'infidélité... arrrrrrrrrhg ! Je ne plussoie pas du tout !

 

Mais le thème est abordé avec tellement de finesse qu'on tombe dans l'histoire, tout comme l'héroine d'ailleurs - qui vient de se faire tromper et quitté par son mec, quand même - qui ne peut s'empêcher de poser encore et encore des questions. Et on sent, à travers ses diverses interrogations qu'elle aurait voulu que Pierre quitte sa femme et qu'il finisse avec Mathilde...

 

Et pourtant Pierre a eut tellement d'opportunités ! Mais non, il était lâche, il a préféré sa vie confortable, parce que quitter sa femme et ses enfants, c'était trop compliqué. Alors pour éviter de compliquer, il a compliquer la chose ^^". Le paradoxe m'a terriblement énervé et amusé à la fois, parce qu'en ne voulant faire souffrir personne et en ne voulant rien compliquer, Pierre a fait souffrir tout le monde et a tout compliqué. Alors que ça aurait pu être tellement facile finalement...

 

Dès l'instant où il est tombé amoureux, il aurait pu quitter sa femme, le lui dire honnêtement "écoute, je suis désolé mais je suis tombé amoureux de quelqu'un, je te quitte, je serais toujours présent pour les enfants mais entre nous c'est fini". Mais non, il n'a pas pu. Pour diverses raisons idiotes et parce que "bah ! plus tard !"

 

Et en repoussant, encore et toujours, il a tout perdu...

 

 

Bref, j'ai beaucoup aimé la douceur des souvenirs et l'amertume qui trainait derrière, ce goût d'inachevé et d'histoire en suspens. La fin m'a laissé super frustré, d'ailleurs je suis encore persuadée qu'il me manque des pages (c'est pas possible, mais what)

 

Ce bouquin m'a fait passé un bon moment !

 

 

Extrait:

- C'est ça ! Moi je suis comme un cerf-volant, si quelqu'un ne tient pas la bobine, pfft, je m'envole... Et toi, c'est drôle, je me dis souvent que tu es assez fort pour me retenir et assez intelligent pour me laisser filer...

 

 

 

 

Ma note: 15/20

Repost 0
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 17:14

 

Résumé: Simon Snow déteste cette rentrée. Sa petite amie rompt avec lui ; son professeur préféré l'évite ; et Baz, son insupportable colocataire et ennemi juré, a disparu. Qu'il se trouve à l'école de magie de Watford ne change pas grand chose. Simon n'a rien, mais vraiment rien de l'Elu. Et pourtant, il faut avancer, car la vie continue...

 

 

 

CARRY ON, SIMON

 

 

Attention Spoils !

 

Donc, me voila bel et bien accro.

Je ne sais même pas par quoi commencer, ni que dire parce qu'il y a vraiment, réellement tellement de choses positives à dire sur ce bouquin que je me retrouve complétement submergée de pensées qui vont dans tous les sens XD

 

Ah si voila: je dis un grand, énorme, GIGANTESQUE merci à mon amie Maeve qui m'a offert ce livre et qui m'a donc transmis le virus de Carry on. Maintenant j'avoue que je me demande si je dois te dire merci, parce que ça m'obsède tellement que je ne peux plus penser à autre chose, ni faire quoi que ce soit d'autre que de lire, lire, lire mdr

Ce livre est un concentré pur d'émotions et de romantisme. Et si vous ne l'avez pas lu, vous irez en enfer MUHAHAHAHAHAHAHA. Bon plus sérieusement, j'ai adoré ce bouquin, du début à la fin, la moindre petite ligne était exquise et j'aurais voulu que ça ne s'arrête jamais, je prie tous les dieux que je connais (et en qui je ne crois absolument pas mais bon, détails, détails) pour que l'auteur fasse une suite de ce petit chef d'oeuvre.

 

Mon personnage préféré, c'est Baz, un petit con légèrement manipulateur, très charismatique, beau, vampire (oh yeah) et par dessus tout: desesperement amoureux de Simon Snow. Je sautais de joie à chaque fois qu'on voyait son prénom en début de page parce que ça voulait dire que j'allais finir: soit le coeur serré de douleur/mignon/mygod, soit avec un fou rire irrépressible.

 

En deuxième position, très TRES proche de Baz, c'est Simon. Ce personnage hyper gentil, naif, franc, courageux, stupide et complétement taré de temps en temps XD Ce que j'aime bien avec lui, c'est que dès le début il est obsédé par Baz, qu'il se réfugie derrière cette excuse du "c'est mon ennemi, il fait quelque chose de mal alors je dois absolument savoir s'il va bien et où il est, et je dois aussi garder son mouchoir parce que bon, il me manque, le petit enfoiré, et je vais saouler tous ceux que je connais, Baz, Baz, Baz, BAZ" mdrrrr Il est sans arrêt entrain de parler de Baz, de le chercher, de faire référence à lui pour dire "ah Baz, il aime bien ça" ou "il déteste ça", ou "on a fait ci et ça et il s'est passé ça", ça en devient hilarant ! Ca se voit clairement qu'il a des sentiments pour lui, même s'il ne veut pas y penser <3

 

 

 

J'ai bien kiffé Penny aussi, que je trouve très drole et super comme amie. Et j'ai décidé que j'allais chasser Agatha jusqu'en Californie pour la mettre sur un bucher avant de l'allumer et de danser autour, parce que cette fille est insupportable et qu'elle s'en est trop bien tirée à mon goût. Mon dieu ce qu'elle était agaçante, à ne penser qu'à elle et à se croire en plein film mélo "et moi, et moi, et moi" GRRRRRRR, brûle, sorcière !

 

J'ai gagatisé pratiquement tous le temps (sauf dans les passages de Agatha, obviously) et je suis la pire pompom-girl, fan-girl du monde entier, mon frère doit me haïr pour tous les petits cris de joie, gagatage et les OH MY GOD poussés jusqu'à 4h du mat hier. Parce que oui, c'est un petit pavé et quand je l'ai ouvert, je n'ai pas pu le fermer.

 

 

 

 

Vous êtes prévenus, si vous avez des trucs importants à commencer le lendemain NE LE COMMENCEZ PAS, vous allez être malheureux et vous tirer les cheveux sinon. VOUS ETES PREVENUS !

 

Je n'arrête pas de relire des passages sans arrêt, le bouquin est à coté de moi pendant que j'écris cet avis et je peux vous jurer qu'il me fait des clins d'oeil et qu'il m'appelle "allez, tu n'as lu ce passage qu'une centaine de fois, RELIS ENCORE !! BOUHAHAHAHA" donc... je vais faire ma faible et lui obéir ptdr

 

Un livre à lire. Comment ça vous n'avez pas encore lu ? Dégagez d'ici et allez le lire de suite, nan mais !

 

 

Extraits:

 

Pendant un instant [...] je l'imagine me lançant "En réalité, je suis terriblement attiré par toi." Puis je me vois en train de lui cracher à la figure. Et ensuite, je lèche sa joue et je l'embrasse. (Parce que je suis légèrement dérangé)

Mon chemin vers l'enfer n'est pas pavé de bonnes intentions, ni de mauvaises. C'est juste mon chemin.

Sa croix cogne contre ma langue, contre ma machoire. Son pouls bat dans ma gorge. Et sa bouche anéantit toute pensée en moi. Simon Snow.

C'est comme ça que je le veux. Sous ma coupe. Entre mes mains. Et pas en train mijoter des coups et de parler de vampires. Je te tiens, maintenant. J'ai fini par avoir ce que je voulais de toi.

- Peu de risques, dit-il d'une voix endormie. Essayer de ne pas penser à toi... c'est comme tenter d'oublier qu'il y a un éléphant sur ma poitrine.

Il a sur la joue un grain de beauté que je rêve d'embrasser depuis que j'ai douze ans. Je le fais.

Cette nuit, il m'a tellement embrassé que ma bouche me faisait mal, et que j'ai eu peur de le muter, avec toute ma salive. J'avais une envie folle de sa bouche, encore et encore. Et j'en ai toujours autant envie. Pour lui, je suis prêt à tout. A franchir toutes les lignes jaunes. Je suis amoureux de lui. Et il aime mieux ça que se battre.

Visiblement, je peux aussi arranger les choses avec ma bouche: jusqu'à maintenant, chaque fois que je me penche vers Baz, il se tait et ferme les yeux.

J'aime Baz dans ce costume.

- Tu es débile, lâche t-il, la bouche pleine. [...] Mais tu peux avoir... ça. Si tu veux.

- Je ne te suivrai pas sur ce point, Simon. Tu es extrêmement dense. Et terriblement beau. Je te l'ai déjà dit ?

- Ca va aller, murmure Baz en l'entourant de ses bras. Tout va bien, mon amour.

- Ce que tu étais avant... Je n'ai pas imaginé une seule fois que nous nous en sortirions, Simon Snow. Tu étais le soleil et je me fracassais contre toi. Chaque matin, en me réveillant, je me disais "Ca va finir dans les flammes."

Il passe ses bras autour de mon cou et se colle à moi. Il a oublié, lui aussi, que tout le monde nous regarde. Ou il s'en fiche.

Baz sourit. Il se penche en avant et m'embrasse sur la nuque. (J'ai un grain de beauté à cet endroit. Il le prend souvent pour cible.)

 

 

 

 

Ma note: ... OH MY GOD !!!!!

Repost 0
Published by Swato
commenter cet article
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 11:05

 

Résumé: Quelque part aux confins de l'Empire, sur un monde oublié de tous... Une petite planète apparemment anodine. Sauf que, depuis des temps immémoriaux, les hommes s'y livrent à une étrange occupation: tisseurs de père de fils, ils fabriquent des tapis de cheveux destinés à orner le palais des étoiles de l'Empereur. Pourtant, une étrange rumeur circule. On raconte ça et là que l'Empereur n'est plus. Qu'il serait mort, abattu par des rebelles. Mais dans ce cas, à quoi peuvent donc servir ces tapis ? Et qui est cet homme si étrange qui prétend venir d'une lointaine planète ? Lui aussi affirme que l'Empereur est mort...

 

 

DES MILLIARDS DE TAPIS DE CHEVEUX... POUR QUOI FAIRE ?

 

 

 

 

Attention spoil ! Duh...

 

Pour quoi faire ? C'est bien la question qu'on se pose du début à la fin, à travers tous ces petits portraits que l'auteur dresse au fil de son histoire. Une chose est certaine, je finis ce livre avec une immense frustration et un sentiment IMMENSE d'exaspération et de "mais pourquooooooooooiii ???".

 

Pas parce que le récit ne m'a pas plu, bien au contraire ! Parce que l'histoire est tellement triste, elle vous pousse tellement loin que ce sont les sentiments qui vous restent au final je crois XD

 

J'ai adoré la façon dont une passe d'un point de vue à un autre tout au long du livre, le fait que les histoires s'entrecroisent, se recoupent à des endroits hyper judicieux, l'auteur fait un super boulot, dieu sait combien c'est difficile de faire en sorte que tout "retombe" correctement, sans qu'on ait l'impression d'avoir des trous scénaristiques dans son histoire. Surtout que chaque personnage est creusé, on a cette impression de réel, de concret qui donne ses couleurs aux perso, qui donne le ton aux chapitres, de véritables montagnes russes émotionnelles !

 

Mes personnages préférés sont sans doute Piwano et Opur, les flutistes de trois, j'ai trouvé leur histoire touchante et je suis TERRIBLEMENT contente que Piwano ait réussi à s'échapper, même si j'aurais aimé savoir ce qu'il était devenu. Et j'adorais Naillan aussi, pareil, pour lui on ne sait pas ce qu'il en retourne, j'aurais aimé avoir un petit chapitre sur lui, j'aime à penser qu'il a profité de l'agitation pour se sauver et qu'il a réussi à passer incognito et qu'il n'est pas mort ><"

 

J'en viens au noeud du problème, les fameux tapis. On passe son temps à se demander ce que l'Empereur peut bien foutre avec autant de tapis (surtout que des tapis de cheveux, ça doit pas être très très confortable) puis on apprend que l'Empereur voit même pas l'ombre d'un tapis dans son fichue royaume et encore une fois: MAIS OU VONT-ILS, CES FOUTUS TAPIS ?!

 

 

La réponse est... super affligeante mdr, j'étais blasée et morte de rire, mais d'un rire amer. On se dit quand même que la folie des dirigeants fait pas mal de dégâts sur la population quand même, il y a une belle dénonciation de la religion et des folies que les gens accomplissent en son nom, avec un message d'espoir complétement brisé par des siècles et des siècles de lavage de cerveau...

 

Bref, un super beau livre, traumatisant mais qui mérite d'être lu et que vous allez adoré si vous êtes une curieuse comme moi ^^"

 

 

 

Ma note: 19/20

Repost 0